Réginald John Howard est né le 8 décembre 1912, dans le quartier de West End de Londres, ainé d'une fraterie de 9    enfants. Jack, son père travaillait comme tonnelier dans une brasserie, après avoir servit dans les tranchées durant la grande guerre, tandis que sa mère Ethel tenait la maison et    s'occupait des enfants. Au cours de sa jeunesse John sera un membre actif du Boys Scout, tout en suivant sa scolarité. Très bon élève, il décroche une bourse pour continuer à étudier à    l'école secondaire. Cependant la situation économique de l'époque était dur, et à 14 ans, il doit arrêter ses études et commencer à travailler à temps plein en tant que commis d'un cabinet de    courtage. pour reprendre les études il suit des cours du soir de mathématiques, d'Anglais, économie, comptabilité, dactylographie et sténographie, tout en continuant de fréquenter les    camps de scouts. mais en 1931, il se retrouve sans travail après que la firme de courtage pour laquelle il travaille se retire des affaires.

  L'année suivante il signe pour un enrôlement de six ans dans l'armée, affecté à la King's Shropshire Light Infantry, il suit son    instruction à Shruwsbury . Au bout de deux jours il trouve ses nouveaux camarades rugeux et durs et à beaucoup de mal à s'entendre avec eux. Malgré cette atmosphère intimidante, le jeune homme se    donne à fond dans sa passion pour le sport natament la course à pieds, la natation et la boxe veil héritage de son passé de scout. A l'issue de sa formation il est envoyé dans un bataillon    régimentaire et peu de temps après, il impressionne fortement son commandant de compagnie. Auparavant John Howard avait passé une formation pour devenir instructeur qualifié dans la culture    physique, et avait demandé une commission, mais malgré sa qualification celle-ci lui fut refusée. Il obtient toutefois le grade de caporal. En 1936 le jeune soldat rencontre Joy Bromeley issue    d'une famille de classe moyenne, cependant la jeune fille de 16 ans avait très peur ques ses parents n'acceptent pas sa relation avec un homme d'une classe inférieur et les deux amoureux    continuent de se voir en toute discrétion. Pourtant cette situation commence à peser à John Howard tant et si bien qu'il décide de s'entretenir avec la mère de Joy en lui rendant visite. A la    surprise générale celui-ci fait bonne impression et les fiancialles sont prévues pour 1938 et en Octobre 1939 ils se marient.

  En juin 1938, John Howard termine son service et entre dans la police d'Oxford où il patrouille dans les rues. Lorsque la deuxième    guerre éclate, il voit les projets qu'il avait imaginés pour son avenir bouleversés. Le 2 décembre 1939, il est rappelé dans son ancienne unité réintégrant son grade de caporal et très vite monte    les échelons de la hiérarchie se retrouvant promu sergent puis sergent-major et sous-lieutenant en avril 1941.

  On lui propose une affectation de son choix, il décide de regagner les rangs du 2nd Bataillon de l'Oxfordshire et Buckinghamshire Light    Infantry, en raison de la liaison avec la ville où il avait été policier. Durant l'année 1941, il est promu capitaine et reçoit le commandement de la compagnie D. Vers la fin d'année la rumeur se    propoage que le bataillon devra évoluer pour devenir une unité de planeurs et faire partie de la 1ere Ailanding Brigade nouvellement créée. En mai 1942 John Howard se voit remettre les    galons de major. Il se sent très bien dans cette nouvelle unité où d'ailleurs  on retrouve un bon nombre de Londonniens tout comme lui. Cependant en qualité de chef il se montre très    intransigeant envers ses hommes qu'il entrainent et lui-même ne boit jamais d'alcool pour garder un esprit clair.

  Lorsque débutera la phase de planification du coup de main sur les ponts de Bénouville et Ranville, le général Richard Gale commandant    la 6th Airborne britannique, prévoit un assaut mené par des planeurs. Il demande alors au brigadier Hugh Kindersley de lui désigner la meilleur compagnie la plus à même de réussir cet assaut.    Kindersley recommande la compagnie du major Howard. Ayant brillamanet participer à un exercice la compagnie du major Howard se voit confiée la prise des ponts de Bénouville et Ranville. Le major    aura alors à sa disposition les photographies quotidiennes des vols de reconnaissances de la R.A.F prises chaque matin, pour préparer son attaque ainsi qu'une maquette des ponts mises à jours au    vu des dernières photos. Il avait insister pour que ses hommes sachent parfaitement le rôle dont ils auraient à jouer le Jour J.

  Quelques minutes après minuit le 6 juin, les six planeurs  transportant le 2nd bataillon, glissent silencieusement vers le sol.    Trois bifurquent en direction de Ranville. Les trois planeurs destinés à l'assaut du pont de Bénouville parviennent à se poser aux abords du pont sans éveiller l'attention des sentinelles    allemandes gardant l'édifice. Les commandos commencent à investir les lieux et au bout de 15 minutes la garnison en faction est totalemnt décimée, seul un garde parviendra à s'échapper et donner    l'alerte. Les pertes britanniques furent minimes, cependant le lieutenant Brotheridge qui avait conduit la ruée sur le pont fut tué en arrivant à l'autre extrémité. Les ordres sont    très clairs tenir le pont jusqu'à l'arrivée des renforts. Ceux-ci arriveront pas avant midi. Howard et ses hommes feront face à plusieurs contre-attaques ennemies qui tentèrent en vain de    reprendre le pont. Pour son succès le major Howard sera décoré la Distiguished Servce Order par le général Montgomery. Après la prise des ponts sur le canal de Caen, la compagnie D sera    utilisée comme une unité d'infanterie classique et quittera le front normand le 5 septembre 1944, après 91 jours de combats.

  De retour en Angleterre John Howard recomplète sa compagnie en vue des opérations futures, mais retirée trop tard de la ligne de front    elle ne put participer à l'opération "Market Garden" en Hollande. le major Howard espérait bien revenir au combat, mais le 13 novembre 1944, il fut victime d'un accident de voiture, avec de    graves blessures. Il restera dans un hôpital jusqu'en mars 1945, et ne revint jamais à la guerre, alors que son unité prit part aux combats dans les Ardennes et au passage du Rhin lors de l'opération Varsity.

  Les blessures dont il avait souffert le firent réformé de l'armée en 1946. Il travailla alors pour le Ministère de l'Agriculture et en    1954, il recçut la Croix de Guerre avec Palme par le gouvenement français. Son histoire à été mise en scène par le cinéma en 1962 dans le film "le Jour le plus Long" où son rôle est interprété    par l'acteur Richard Todd, qui lui-même avait été présent en Normandie le 6 juin 1944 dans les rangs du 7e bataillon aéroporté et qui fit sa jonction avec les hommes du 2nd bataillon à Bénouville en début de matinée.

  John Howard prend sa retraite de la fonction publique en 1974 et part avec sa femme s'installer dans le petit village de Burcot près    d'Oxford. Plus tard il achète une veille maison de campagne dans le Surrey, puis en 1986 sa femme Joy décède. Tous les 6 juin depuis la fin de la guerre, il fit toujours le voyage en Normandie    retournant à Bénouville déposer une gerbe à l'endroit où son planeur avait atterri . Il sera aussi associé à la création du musée des troupes aéroportées près du pont. Il à également donner des conférences devant des cadets de differentes académies militaires des pays de l'OTAN. Dans les années 60 il se lie d'amitiée avec son ennemi d'hier l'ancien colonel allemand Hans von Luck qui    était dans la 21e Panzerdivision qui à menée plusieurs contre-attaques le 6 juin pour tenter de reprendre le pont aux Anglais. Les deux hommes se retrouvaient toutes les années. Avec l'âge et la    santé déclinant ses dernières apparitions aux commémorations du D-Day se feront à l'aide d'un fauteuil roulant. Le major John Howard meurt le 5 mai 1999. Un an plus tard le 4 juin 2000 sa fille Penny sera présente en Normandie pour l'inauguration par le Prince de Galles du nouveau musée des troupes aéroportées.

 

                       Major-John-Howard 

                                                     Major John Howard.

 

                       large_pegasus_bridge  

                              Tableau representant l'arrivée des planeurs sur le pont de Bénouville.

 

                                            oxbucks150x149 

                        Insigne de l'Oxfordshire and Buckinghamshire Light Infantry.

 

                   todd

Une des scène du << Jour le plus Long >> à gauche lord Lovat (joué par Peter Lawford) à la tête de la 1st Special Service Brigade pour relever le major John Howard (au centre) interprété par Richard Todd sur Pégasus Bridge. L'acteur Richard Todd à lui-même participé au débarquement de Normandie dans le 7e bataillon de la 6th Airborne division britannique.

 

                          02-07-2009-05-01-23 

Le major John Howard retournait tous les 6 juin sur les lieux de son action de 1944. A l'arrière plan on distingue le major Hans von Luck de la 21e Panzerdivision allemande. Au fil des années une solide amitiée s'était tissée entre les deux ennemls d'hier. Hans von Luck est décédé en 1997.

 

                   cimetiere-de-Ranville-jpg 

Le cimetière militaire de Ranville qui regroupe une grande partie des parachutistes britanniques tombés dans les premières semaines de la bataille de Normandie.