Turnbull

                   1st Lieutenant Turner Brashears Turnbull III.

           505th Parachute Infantry Regiment / 82nd Airborne Division.

                               Matricule: # 011728.

                      Décès le: 7 juin 1944 Ste-Mère-Eglise.

                                   Siver Star.

                       Cimetière américain de Colleville-sur-Mer.

      

  Né le 30 octobre 1921 à Durant dans l'Oklahoma, son père est de la communauté amérindienne des Choctwas et sa mère  vient d'une famille irlandaise. Ses ancêtres avaient des postes hauts placés dans le gouvernement tribal de la nation Choctwas. Il est le benjamin de trois enfants, à l'âge de cinq il perd sa mère Lucille McCarty et à 15 ans il devient orphelin lorsque son père meurt à son tour. Turner part alors vivre chez une de ses tantes dans le Colorado où il termine ses études à l'école secondaire. Il revient ensuite en Oklahoma pour suivre une scolarité à la Bacone Indian Scholl, tout en suivant les entrainements dans les rangs de la Garde Nationale de  l'Oklahoma où il s'enrôle en 1939. En 1940, il est intégré dans le service actif de la 45th Division. Il suit alors les cours à Fort Benning pour devenir officier et sort diplômé avec le grade de 2nd Lieutenant.

  Il se porte volontaire pour  les troupes aéroportées, rejoingnant les rangs de la 82nd Airborne Division. Il participe à la campagne d'Afrique, puis celle de Sicile. Lors de son parachutage  il survit au crash de son C-47 vraissemblablement abattu par la DCA alliée. Toujours en Sicile il est grièvement blessé à l'abdomène et doit être hospitalisé pendant quatre mois en Grande-Bretagne. Cette blessure aurait pu être son billet de retours aux Etats-Unis, mais Turner décide de rester et finira par rejoindre la 82nd Division peu avant le Jour J.

Dans la nuit du 5 au 6 juin, il saute sur la Normandie avec le 2nd Bn/505th Parachute Infantry Regiment du  lieutenant-colonel Benjamin Vandervoort. Peu après l'atterrissage Turner Turnbull sera chargé par Ben Vandervoort d'assurer la sécurité de la RN 13 à Neuville-au-Plain (qui est à l'époque qu'un peit hameau ) au nord de Sainte-Mère-Eglise, afin d'arrêter toute progession allemande venant du nord. Pendant la journée du 6 juin le peleton du "Chef" comme ses hommes le surnomment en référence à ses origines amérindiennes, réussit à stopper, une colonne de grenadiers venant du nord se dirigeant vers Sainte-Mère-Eglise. Les combats font rage et le peleton de Turnbull commence à faiblir les munitions s'épuisent et les pertes s'accumulent. En fin d'après-midi les hommes de Turner Turnbull ne sont plus guère d'une quinzaine  en état de se battre sur un total de 41 au départ. Le "Chef" se rend compte très vite que le secteur va vite devenir malsain, car les Allemands reçoivent du renfort et commencent à encercler la position. Turner Turnbull réunit ses hommes et leur dit qu'il faut s'appreter à décrocher sur Sainte-Mère-Eglise et que les blessés les plus graves seront laissés sur place. Le brancardier Kelly se porte volontaire pour rester avec eux pour éviter que les Allemands ne les exécutent. De son côté le lieutenant-colonel Vandervoort envoi le 1er peleton du lieutenantThéodore L. Peterson à Neuville-au-Plain pour aider Turnbull qui doit être en mauvaise posture. deux soldats restent avec les blessés pour tenir à distance les Allemands, pour couvrir la fuite des  survivants. Mais l'un deux le sergent Robert Niland est tué peu après. Les reste du peleton de Turnbull quitte la zone, en chemin ils traversent sans s'en apercevoir la ligne de tirailleurs déployé par Peterson. Alors que le "Chef" revient sur Sainte-Mère-Eglise il fait son rapport à Vandervoort, et lui indique qu'une forte concentration d'Allemands commence à se former aux abords de Neuville-au-Plain et grâce à un observateur de la Navy, qui accompagne la division, Vandervoort fait appel à la flotte ancrée au large et à 21h45 l'USS Nevada déclenche un tir de barrage  de 18 obus de gros calibre sur la concentration allemande anéantissant de ce fait toute contre-attaque sur ce secteur.

  Le 1st lieutenant Turner Turnbull à empêcher grâce à son action retardatrice depuis les premières heures du 6 juin, une contre attaque venant du nord. Il fut citer pour recevoir la Silver Star, malheureusement cette médaille lui sera remise à titre posthume. Le 7 juin alors que les troupes allemandes  essaient toujours de reprendre Sainte-Mère-Eglise, on se bat dans les vergers autours de la ville et durant ces combats Turner Turnbull fut tué par un obus de mortier. Sur sa tombe au cimetière américain de Colleville-sur-Mer on peut lire qu'il vient de l'Etat du Colorado, mais c'est un véritable originaire de l'Oklahoma.

 

In Memory...........................................................................................................................................................................................................