Né à Metz le 25 septembre 1897, lors de la première annexion allemande, il s'engage dans le 93e régiment d'infanterie et participe à la première guerre, et finira au grade d'officier subalterne. Après l'armistice il continu sa carrière militaire . En 1936 il est nommé instructeur à l'école militaire de Munich.

  Le 26 novembre 1941 Falley et décoré de la croix de chevalier de la la croix de fer pour sa bravoure sur le front Est et reçoit le grade de lieutenant-colonel. Continuant à gravir les échelons hiérarchiques Wilhelm Falley est nommé général de division en mai 1944. Après plusieurs commandements dans diverses unités, il prend la tête de la 91e  Luftlande Infanterie-Division en avril cantonnée dans la presqu'île du Cotentin.

  Dans les premières heures du 6 juin, accompagné du major Joachim Bartuzat il est en route pour Rennes pour se rendre au PC du général Eugen Meindl qui organise le << Kriegspiel >> ( exercice théorique sur cartes). Cependant le général Falley  intrigué par le passage des vagues d'avions alliés qui d'ordinaire n'étaient pas si importantes, fait faire demi-tour à son chauffeur. Son expérience acquise sur le front russe, lui dictait que quelque chose se passait et décide de regagner son PC à Picauville pour voir ce qui se tramait. Au même moment des parachutistes du 508th PIR de la 82nd Airborne américaine touchaient terre dans le secteur de Picauville.  Un groupe commandé par le lieutenant Malcolm Bannen vient justement d'atterrir dans les environs du PC de la 91e division.

  Bannen se trouve près de la ferme Lagouche (ferme de la Minoterie) sur la route conduisantau PC de Falley, lorsqu'il entend une voiture arriver. L'officier américain donne aussitôt l'ordre aux hommes de son groupe de se positionner en embuscade sur les côtés de la route. Le lieutenant Bannen se tient au milieu de la chaussée et lève le bras pour faire stopper la voiture, mais celle-ci accélère et manque de l'écraser. Des rafales éclatent des fossés et la Mercedes criblée d'impacts termine sa course dans le mur de la ferme. le chauffeur est légèrement blessé affalé sur le volant, un autre qui se trouvait à l'avant droit est également touché en tentant de se faufiler par un des soupirails de la ferme.A l'arrière gît le major Bartuzat mort, le visage atrocement criblé de balles, le général Falley à été éjecté par la portière arrière et bien que sonné il rampe sur la route pour tenter de prendre son révolver qui lui avait échappé lors du choc. Le lieutenant américain, qui avait sauté sur un talus pour éviter la voiture, lui intime l'ordre de s'arrêter, mais l'officier allemand continu de ramper. Bannen armé d'un Colt 45 tire atteignant le général en pleine tête. Ce n'est que lorsqu'il s'approche du corps sans vie que Bannen constata qu'il avait tué un officier de haut rang.

  Pendant deux jours les corps des deux officiers allemands restèrent sur place, avant que des soldats de la 91e ID ne viennent les enlever. Ils reposent désormais au cimetière militaire allemand d'Orglandes.

 

                                falley10