Le vétéran Howard Manoian vient de nous quitter le 18 septembre. Il partageait son temps entre les USA et la Normandie, où il demeurait    une partie de l'année dans sa maison de Chef-du-Pont. Toutes les personnes qui un jour se sont rendus sur le marché de Sainte-Mère-Eglise l'ont surement vu, il occupait une place avec son étale  où il vendait différentes insignes militaires américaines principalement de la 82nd Airborne, où pour les commémorations du 6 juin qu'il ne ratait jamais. Une santé devenue fragile depuis quelques mois l'avait résolu à rentrer aux Etas-Unis dernièrement, malgrè un appel aux dons lancé par une association dans les journaux locaux, pour que Howard soit soigné en France. Mais    celà resta vain. Howard à un fils qui sert dans les rangs de la 82th Airborne Division.

  Son histoire est connue par tous les gens des environs, d'ailleurs elle est racontée par l'office du tourisme de Sainte-Mère-Eglise. Howard Manoian à toujours prétendu avoir appartenu au 505th PIR de la 82nd Airborne Division et s'être posé près du cimetière de la ville dans les premières heures du 6 juin 1944, une    plaque rappelle l'évenement. Pendant des années il racontait inlassablement son histoire de ses combats en Normandie, et même sa blessure aux jambes par des éclats de schrapnels. En    juin 2009, avec d'autres vétérans du 505th PIR, il fut décoré de la Légion d'honneur. Mais cette remise de médaille à poussée certains vétérans qui doutaient de l'histoire d'Howard Manoian à    fouiller les archives militaires américaines en quête de la vérité. Et bientôt elle fut découverte et publiée dans le journal américain le "Boston Herald" puis reprise par certains    médias francçais (radios et journaux). Si Howard Manoian à bien participé à la campagne de Normandie, en revanche aucune trace de lui dans la liste des hommes du 505th, mais du fait de son  mensonge il faisait partie de l'association des anciens de la 82nd Division. Les archives démontrent qu'il est arrivé en Normandie par la mer,après le Jour J. La véritable unité de Manoian était en fait une compagnie de décontamination chimique du 531st Engineer Shore Regiment et sa blessure aux jambes, serait en réalité un doigt cassé qu'il l'avait effectivement envoyé dans un hôpital militaire.

  La nouvelle de cette découverte à plongé la ville dans une situation délicate, pour avoir été bernée pendant tant d'années. Pourquoi Mr  Manoian à menti sur sa véritable appartenance ? Sûrement pensait-il qu'il n'aurait pas la reconnaissance dont bénéficie les troupes aéroportées à Sainte-Mère-Eglise si il révélait sa véritable unité. Beaucoup de ses amis de Sainte-Mère-Eglise où il venait souvent, gardent le souvenir d'un homme simple et bourré d'humour, malgrè un air bougon. Pour eux qu'il soit ex  parachutiste ou pas n'a aucune importance et lui gardent toute leur sympathie. Quoi qu'il en soit et par delà le mensonge qu'il à raconté, Howard Manoian à tout de même droit au respect dût à tous les vétérans.

P.S. Par cet article je ne tiens pas à juger l'attitude de Mr Manoian, qui avait sûrement ses propres raisons, mais simplement lui rendre un petit hommage.

 

              veteran

                   Howard Manoian à Sainte-Mère-Eglise où tout le monde le connaissait.

 

In Memory...................................................................................................................................................