Le premier prototype du sdKfz 250 apparait peu avant 1939, et sa production sera effective à partir de 1940. Censé remplacer les autres half-tracks allemands il était un peu plus petit que le sdKfz 251  déjà employé par la Werhmacht dès le début de la guerre. De face les deux véhicules étaient assez identiques, c'est au niveau des axes de roues chenillées que la différence était évidente. Le sdKfz 250 en avaient quatre alors que son homologue six, cependant le nouveau modèle possédait une capacité d'emport moins importante que le sdKfz 251.       

 Dés son entrée en service, il fut utilisé pour diverses tâches et notament le transport de troupes blindées de    reconnaissance. Le modèle de base était initialement équipé de deux mitrailleuses MG34, mais d'autres variantes firent leur apparition avec l'ajout de canon comme les 20mm, 37mm et 75mm pour soutenir les autres half-tracks moins armés. Certains étaient destinés aux commandants de bataillons ou pour d'autres officiers supérieurs, en tant que véhicule blindé de commandement, dépouillés des sièges arrières et équipés de radio à longues portées. Ces premiers modèles étaient munis de grandes antennes dites en "cadre de lit" ce qui les rendaient facilement repérables de loin et vulnérables aux tirs d'artillerie. Pour y remédier ces engins furent par la suite du conflit équipés avec des antennes fouet moins visibles. L'accès au véhicule se faisait par une porte unique située à l'arrière de la caisse.

   La version de base possédait une caisse blindée faite avec des plaques accolées sur de multiples angles et inclinées, ce qui offrait une bonne protection contre les tirs d'armes légères ainsi qu'aux petits éclats de schrapnels, mais cette technique d'assemblage était assez couteuse. Fin 1943, une deuxième version fut produite mais très simplifiées pour accélérer l'assemblage et les deux modèles étaient en revanche très vulnérables aux tirs des mitrailleuses lourdes, aux obus de gros calibres que  se soient ceux de mortiers ou de canons, ansi que ceux tirés par les chars qui pouvaient transpercer le blindage du véhicule à de longues distances. La série des sdKfz se démarquait par un manque  de mobilité avec des roues avant manquant de traction, cependant les chenilles rendaient le half-track plus mobile que les véhicules blindés qu'il remplaçait. La plupart des versions n'étaient pas couvertes sur le dessus, sauf les sdKfz 252 et 253.  Produite durant toute la seconde guerre, la gamme des sdKfz 250 donna naissances à différentes versions et variantes. 

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES: 

  * Pays d'origine : Allemagne.

  * Dénomination : SdKfz 250.

  * Equipage : 2 hommes, 1 conducteur et 1 radio.

  * capacité d'emport : 4 hommes ou une tonne de charge. (Trois pour le sdKfz 251).

  * Longueur : 4,56m.

  * Lageur : 1,95m.

  * Hauteur : 1,98m.

  *  Masse au combat : 5,5t.

  * Armement : Variable selon la configuration.

  * Moteur : Maybach HL TRKM essence de 6 cylindres de 100ch.

  * Blindage avant : 15mm.

  * Blindage arrière : 6mm.

  * Vitesse sur route : 60km/h.

  * Autonomie : 300km sur route.

 

         sdkfz250-01 wh

        Un sdKfz 250 d'un groupe de reconstitution avec le marquage de la Wehrmacht.

 

         Bundesarchiv_Bild_101I-443-1589-09-_Nordafrika-_Rommel_in_B

 Le sdKfz 250/3 véhicule blindé de commandement du feld-maréchal Erwin Rommel dans le désert africain. Ce modèle est    équipé du dispositif d'antennes dites en "cadre de lit". (Bundesarchiv).

 

        SdKfz250_19

                    SdKfz 250/2 sur le front de l'Est en 1942 (Bundesarchiv).

 

        BUNDES-1-copie-1

Mai 1940, lors de la campagne de France, le général Heinz Guderian, à bord de son sdKfz 251/3 de commandement s'entretien  avec le général Adolf Kuntzen. (Bundesarchiv).

 

        800px-Battle_of_Mortain_-_Devastated_German_Tank

Un sdKfz 251 de la 2e SS-Panzerdivision "Das Reich" détruit pendant la contre-attaque allemande sur Mortain ( National    Archives USA ).

 

         800px-SdKfz_251_destroyed_by_air_attack_Jul_1944

Juillet 1944 en Normandie un sdKfz détruit par des appareils de 9th US Air Force (National Archives USA ).

         BUNDES-1

                        SdKfz 250 sur le front russe en 1941. Bundesarchiv).

          795px-Deadsoldierandhalftrack

          Sdkfz 250 détruit pendant la bataille de Normandie. (National Archives USA ).

 

                       sdkfz-250-7-01

                        Un sdKfz 250/7 équipé d'un mortier de 80mm.

 

                     sdkfz-250-8-01

                  SdKfz 250/8 avec un canon KwK37 L/24 de 75mm.

 

            800px-Sd_Kfz__252_01

SdKfz 252 blindé leger utilisé par la Wehrmacht pour le transport de munition, pendant la campagne de France. De la même famille que le sdKfz 250 il possède une caisse fermée. (Spike 78).

 

               800px-Sd_Kfz__253_01

Un sdKfz 253, ce half-track utilisé pour l'observation avancée d'artillerie accompagnant notament les chars ou les unités d'infanterie motorisées. D'aspect similaire au sdKfz 250 sa caisse était entièrement recouverte. (Spike 78).