Son origine remonte à 1935, dans un sujet que le colonel Erich von Manstein soumet au général Beck traitant du soutien direct des divisions d'infanterie par l'artillerie d'assaut. En juin 1936, la firme Daimler-Benz est chargé de l'élaboration d'un véhicule blindé de soutien d'infanterie, capable d'acceuilir un canon de 75mm à déplacement latéral intégré dans une superstructure couverte pour offrir une sécurité à l'équipage.

  Daimler-Benz avait déjà conçu le char moyen Panzerkampfwagen III et utilisa le chassis ainsi que la boite à vitesse de ce dernier pour élaborer son nouveau prototype. Celui-ci sera délégué à la socièté Alkett et en 1937 ce sont cinq exemplaires de série expérimantale qui sont produits. Les premiers modèles seront pourvus du canon à basse vitesse Krupp StuK 37 L/24. Mais lorsque les Allemands seront confrontés au redoutable T-34 soviétique sur le front Est, les StuG seront réarmés avec un canon à haute vitesse StuK 40. L/43de 75mm à partir du printemps 1942 ou du L/48 en automne de la même année.

  Bien que   son rôle initial était le soutien rapproché des fantassins, les Allemands l'employèrent également en tant que chasseur de chars grâce à sa silouhette basse ce qui lui permettait de se camoufler assez facilement. Les unités disposant de StuG revendiquèrent le plus haut palmarès de destruction de chars soviétiques, comme la 2e SS-PzDiv Das-Reich dont le Sturmbannführer Walter Kniep commandant la 2e Sturmgeschütz-Abteilung, cette unité totalisa 129 chars ennemis détruits du 5 juillet 1943 au 17 janvier 1944, pour la perte que deux StuG. Pour ces actions Kniep fut décoré de la Croix de Chevalier. Si les Panther et les Tigre possèdent une plus grande réputation, les canons d'assaut Sturmgeschütz ont la destruction de nombreux chars ennemis à leur actif.

  En 1944, la plupart des StuG étaient pourvus du canon de 75mm à haute vélocité et leurs équipages étaient considérés comme faisant partie de l'élite de l'artillerie. Au printemps 1944 les unités de Sturmgeschütz détenaient le record absolu avec près de 20 000 chars ennemis détruits. D'autres pays l'utilisèrent également comme la Bulgarie , l'Italie, la Roumanie et l'Espagne. Après la seconde guerre mondiale l'Union Soviétique céda de nombreux véhicule allemands capturés dont des StuG à la Syrie qui continuèrent des les utiliser jusqu'à la Guerre des Six Jours en 1967.

 

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES:

* Pays d'origine:              Allemagne.

 * Rôle:                             Canon d'assaut.

 * Longueur:                     6,85m.

 * Largeur:                        2,95m.

 * Hauteur:                        2,16m.

 * Blindage:                      16 à 80mm.

 * Armement principal:      1 canon de 75mm StuK 40 L/48, 54 coups.

 * Armement secondaire:  1 mitrailleuse MG 34, 600 coups.

 * Moteur:                          Maybach HL 120 TRM V-12 300ch.

 * Energie:                         Essence. 

 * Suspension:                   Barre de torsion.

 * Vitesse sur route:          40km/h.

 * Autonomie:                    155km. 

                     800px-StuG-III-latrun-2   

Sturmgeschütz auf G de l'armée syrienne capturé pendant la Guerre des Six Jours, exposé en Israel. (Bukvoed).

                    BU5F16~1

             Un StuG en protection de l'infanterie sur le front Est en décembre 1943. (Bundesarchiv).

                     BUNDES~4

                    Septembre 1942 un StuG III dans le secteur de Stalingrad. (Bundesarchiv).

 

                   stug-iii-north-africa-01

                                                    StuG III abandonné en Afrique du Nord.

                         stug18

               Deux StuG de la 17e SS-PzDiv Gotz von Berlichingen détruits dans le secteur de Saint-Lô.

                          StuG_III_G_1_sk

 Sturmgeschütz III avec des plaques latérales de protection et recouvert de Zimmerite exposé à Coblence.

                           BUCCB3~1

                         StuG III dans le village de Lonlay-l'Abbaye dans l'Orne en 1944. (Bundesarchiv).

                           ronceystugmodlegoz8

                       StuG, détruit en août 1944, dans le secteur de Roncey, examiné par un GI.

                           stug3

Ce StuG III a été entièrement détruit  en août 1944, durant les dernières semaines de la bataille de Normandie. Un des membres de l' équipage probablement tué pendant qu'il quittait le blindé est resté accroché au canon.