Winston Leonard Spencer Churchill est né le 30 novembre 1894, dans la demeure familiale, le Palais de Blenheim, dans l'Oxfordshire. C'est un enfant prématuré ( sa mère le met au monde à 7 mois de grossesse). Il est le fils unique de lord Randolph Spencer Churchill et de Jennie Jerome, Lady Randolph, qui est d'origine américaine. Comme tous les enfants de la bourgeoisie de l'époque son éducation est dispensé jusqu'à l'âge de 7 ans par une nurse Mrs Elizabeth Anne Everest. Son père occupé par des affaires politiques et sa mère par des mondanités ne voient que rarement leur fils et celà renforce le sentiment d'isolement du petit garçon qui reporte toute son affection sur sa nourrice. En 1880 un petit frère cadet va naitre prénommé John Strange. Une rumeur commence à se répandre, du fait qu'au moment de la naissance du bébé les époux Churchill étaient séparés et Lady Randolph était connue pour sa frivolité, le doute persiste sur la paternité de lord Randolph.

  A sept ans Winston entre en pension à la prestigieuse Saint Georges Scholl d'Ascot, il souffre de la séparation avec les siens et écrit de longues lettres à sa mère la suppliant de venir le voir mais celle-ci ne vient pratiquement pas. Ce manque d'affection va l'endurcir et lui forger son caractère. La discipline de l'école est très stricte ses professeurs le notent << Très franc, mais fait des bétises...>> ce qui va le conduire à se faire maltraiter subissant des violences physiques. Sa nurse qui le visite régulièrement s'en aperçoit et alerte ses parents qui vont le changer d'institution, et le place toujours comme pensionnaire dans un établissement moins strict à Brighton. Son père réve de le voir embrasser une carrière politique, mais à la vue des résultats scolaires plutôt moyens de son fils, il opte pour une carrière militaire. En avril 1888 Winston entre à la Harrow School à 14 ans et y restera jusqu'à ses 18 ans. Peu après son arrivée il devient étudiant au Harrow Rifle Corps pour préparer son examen d'admition à l'académie militaire royale de Sandhurst, durant cette période il obtient de bonnes notes en Anglais et en histoire mais décroche également un titre de champion d'escrime de l'école. Par deux fois il échoue son examen d'entrée à l'académie, ses parents qui le soutiennent lui paient des cours dans un institut privé spécialisé, le Captain James Etablishment pour le faire progresser, puis il tente une troisième fois le concours d'entrée à Sandhurst et parvient à être classé 92e sur 102 candidats, ce qui lui ouvre les portes de l'académie mais ce n'est pas suffisant pour pouvoir choisir l'orientation de son choix, les premières places étant réservées à l'infanterie, Winston devra se contenter de la cavalerie, à son grand désaroi. 

  L'année 1895 sera pour lui un grand tournant avec l'arrivée de trois événements. Le 24 janvier son père atteint d'une maladie incurable s'éteint à l'âge de 46 ans. Sa mort affecte le jeune homme qui perd ainsi un support de taille, mais gagne néanmoins sa liberté, son père ne décidera plus à sa place. Après avoir été diplômé de l'académie militaire de Sandhurst, Winston se fait affecter à sa demande au 4th Queen Own Hussars, car il sait que cette unité devait partir pour les Indes en 1896 où il espèrent recevoir le baptème du feu, son envie de se battre est telle qu'il devient conseiller militaire à Cuba auprès des Espagnols confrontés à une révolte. Lors de son voyage il fait escale à New-York rendant visite à sa famille maternelle et arrive à Cuba qu'il qualifie << de belle riche et grande île... >>. C'est là que va naitre sa passion pour les habanos, les cigares cubains qu'il fumera durant toute sa vie.  En juillet son ancienne nourrice Mrs Elizabeth Anne Everest est mourante il rentre en Angleterre puis se rend à son chevet et la veille pendant une semaine jusqu'à sa mort. Cette disparition bouleverse le jeune homme qui avait une grande tendresse pour cette femme qui avait veillé sur son éducation et celle de son frère, et qui meurt dans la pauvreté à 62 ans après avoir été brutalement congédiée par Lady Randolph, qui ne se déplacera même pas pour les obsèques.

  En 1904, il rencontre sa future épouse, Clementine Hozier, lors d'un bal chez le comte de Crewe. Quatre ans plus tard ils se revoient une seconde fois au cours d'un dîner offert par Lady St Helier, Winston et Clémentine se retrouvent côte à côte et se sera le point de départ de leur histoire d'amour . En parfait gentleman Winston Churchill demande sa main durant une House Party organisée dans la demeure familale des Churchill et les deux jeunes gens se marient à l'église St Margaret à Weistminster. De cette union  cinq  enfants vont naitre:  Diana en 1909, Randolph en 1911, Sarah en 1914, France Magirod en 1918 (décédée de septicémie en 1921) et Mary en 1922. Pour loger correctement leurs enfants les Churchill achètent Chartwell un manoir situé dans le Kent . En 1915 suite à la campagne désastreuse des Dardannelles Winston Churchill qui est alors Premier lord de l'Amirauté (équivalent au ministère français de la Marine),  est contraint de quitter le cabinet de guerre, et nommé lieutenant-colonel en 1916 commandant le 6th Royal Scots Fusiliers Battalion, avant d'être transféré à la réserve des officiers en septembre 1916, jusqu'à sa retraite en 1924. Il recevra le titre honorifique de colonel des Queen's Royal Hussars vingt ans plus tard.

  A la déclaration de guerre entre la Grande-Bretagne et l'Allemagne, le 3 septembre 1939, Winston Churchill retrouve le poste de Premier lord de l'Amirauté qu'il avait déjà occupé au début de la première guerre mondiale. Il préconise l'occupation préventive du port de minerai de fer de Narvik ( la Norvège étant neutre) et les mines de fer de Kiruna en Suède pendant la "Drôle de guerre". Mais Chamberlain et le reste du War Cabinet sont en désaccord et l'opération est retardée jusqu'à l'invasion allemande de la Norvège. Le 10 mai 1940, Chamberlain alors Premier ministre démissionne et après en avoir délibéré, ce dernier veut quelqu'un qui commande avec l'appui des trois principaux partis à la Chambre des communes et recommande Churchill pour ce poste, le monarque George VI lui demande alors d'accepter et former un gouvernement réunissant tous les partis. Churchill fut le premier à reconnaître la menace croissante du chancelier allemand Adolf Hitler bien avant le début de la guerre et ses nombreuses mises en garde restèrent lettre mortes. Une partie de l'opinion publique et politique britannique était en faveur d'une paix négociée avec l'Allemagne clairement en position de force. Mais Winston Churchill rejetait catégoriquement l'éventualité d'un armistice avec l'Allemagne nazie.Il utilise la rhétorique pour affermir le peuple anglais pour le préparer à une longue guerre:

  << Si vous ne voulez pas prendre les armes pour une juste cause, vous pouvez aisément vaincre sans effusion de sang, si vous refusez encore de combattre quand la victoire est certaine et peu coûteuse, alors vous risquez d'avoir à lutter avec toutes les chances contre vous et un faible espoir de survie. Mais ce peut être encore pire: vous pouvez être forcé de livrer bataille sans espoir de vaincre, parce qu'il vaut mieux périr que vivre en esclave >>.

  En refusant de s'abaisser devant l'Allemagne Hitlérienne Churchill va poser les premières bases de la victoire en faisant de la Grande-Bretagne un tremplin pour la reconquête de l'Europe occidentale et le ravitaillement de l'URSS. Ses discours ont toujours été une source d'exaltation pour les Britanniques, même son tout premier en tant que Premier ministre le fameux: << j'ai rien d'autre à offrir que du sang, des larmes et de sueur. >>. Au paroxysme de bataille d'Angleterre il aura également cette phrase restée célèbre: << Jamais dans l'histoire des conflits, un si grand nombre d'hommes n'ont dû autant à un si petit nombre. >>. ne se ménageant pas il pas il veut resté présent lors du Blitz en 1940 parcourant les quartiers de Londres dévastés par les bombes allemandes faisant de la main son célèbre signe de V pour victoire, il désire montrer aux Londoniens que le gouvernement ne les lâchent pas. Participant à 12 conférences stratégiques pendant la seconde guerre mondiale, Sa santé devient fragile et il est victime d'une légère crise cardiaque lors d'un dîner à la Maison Blanche en 1941. et une pneumonie en décembre 1943. mais celà ne l'empêche pas de parcourir 160 000 kilomètres pendant la guerre pour rencontrer d'autres dirigeants où d'aller soutenir le moral des troupes. Durant la campagne de Normandie après l'opération Goodwood, au moment où les généraux américains Patton et Bradley critiquaient fortement le maréchal Montgomery, Churchill se déplaça en personne au PC de son chef de guerre pour lui témoigner toute sa confiance.

  Le 8 mai 1945, Churchill annonce à la nation que l'Allemagne à capitulé et qu'un cessez-le-feu définitif sur tous les fronts de l'Europe entrerait en vigueur une minute après minuit cette nuit là. Par la suite il s'adresse à une foule importante à Whitehall : << Ceci est votre victoire >>, ce à quoi la foule répond : << Non c'est la votre >>. Bien que bénéficiant d'une immense popularité durant les heures sombres de la guerre, il perd les élections de 1945, le peuple britannique pense que l'homme qui à conduit le Royaume-Uni pendant la guerre n'est plus le mieux avisé à  reconduire la nation en temps de paix.Néanmoins jusqu'en 1951 Winston Churchill continue à avoir un impact sur les affaires mondiales. Au cours d'un voyage aux Etats-Unis en 1946 il fera une célèbre allocution sur "le rideau de fer" et la création du bloc de l'Est. << De Stettin sur la Baltique à Trieste sur l'Adriatique un "rideau de fer s'est abattu sur le continent... >>.

  En juin 1951 suite à l'élection générale Winston Churchill redevient Premier ministre, mais au printemps 1953 à 78 ans sa santé se fragilise de nouveau, il est victime d'un accident vasculaire cérébral dans son bureau du 10 Downing Street. La nouvelle est tenu secrète et la version officielle qui est annoncé au peuple et au Parlement c'est que Churchill souffre d'épuisement. Il passe sa convalescence dans son manoir de Chartwell, mais cet accident à altéré ses facultés d'élocution et diminuer sa capacité de marcher. Il revient en politique en novembre 1953 pour prendre la parole lors d'un discours pour une conférence du Parti conservateur. Dans les années suivantes il se voit contraint de ralentir ses activités intellectuelles et physiques, en 1955 Churchill se retire de la vie politique, il est remplacer par Anthony Eden. Il passe sa retraite chez lui à Chartwell ou dans son appartement de fonction de Hyde Park Gate à Londres quand il se rend encore de temps en temps au Parlement. En 1963, le président américain le nomme citoyen d'honneur des Etat-Unis, mais Churchill est dans l'impossibilité d'assister à la cérémonie à la Maison Blanche. En janvier 1965, il à nouveau sujet à un accident vasculaire cérébral qui le laisse gravement diminué. Neuf jours plus tard le matin du dimanche 24 janvier 1965, Winston Churchill s'éteint à l'âge de 90 ans chez lui à Chartwell.

  Par décret royal Winston Churchill eut droit à des funérailles d'Etat le 30 janvier à la cathédrale St Paul en présence de la reine qui y assista exeptionnellement. Lorsque le cerceuil remonta la Tamise, les dockers ont baissés leurs flèches de grues en signe de salut. Le Royal Artillery à tirer 19 coups de canons pour un salut dû à chef de gouvernement, et des appareils de la RAF ont effectués un passage en formation. Puis le cerceuil fut déposé dans un train mortuaire à la gare de Waterloo pour rejoindre  Hanborough, de là le corps fut  inhumé dans le carré familial du cimetière de Bladon près de Woodstock non loin du palais de Blenheim. Sur les quais des gares situés sur le passage du train, des gens se rassemblaient en silence pour rendre un dernier hommage. Plus tard un mémorial dédié à sir Winston Churchill  réalisé par le sculteur britannique Pierre Reynolds fut placé dans l'Abbaye de Westminster. Son épouse meurt à l'âge de 92 ans à la suite d'une crise cardiaque le 12 septembre 1977 et inhumée aux côtés de son mari à Bladon.

 

 

 

              Karsh_Churchill_580pix

                               Winston Leonard Spencer Churchill 1874-1965. (British Governement).

 

                       462px-Churchill_V_sign_HU_55521

Winston Churchill avait depuis le Blitz de 1940 l'habitude de saluer les londoniens en faisant le V de la victoire. (British Governement)

 

                               349px-Churchill_1881_ZZZ_7555D

                Le jeune Winston Churchill en 1881 à l'âge de 7 ans.(British Governement).

 

                                                          220px-Churchhill_03

                                                      En 1895, Winston Churchill en uniforme.

 

                      Yalta_summit_1945_with_Churchill,_Roosevelt,_Stalin

   Churchill avec le président américain Franklin Roosevelt et Joseph Staline à la conférence de Yalta en 1945.

 

                        435px-Randolph_Churchill_in18830001

Lord Randolph Churchill le père de Winston, occupait des fonctions politiques à la Chambre des Communes. (Photo MacKintosh).

 

                            Jennie_Jerome

Jennie Jerome la mère de Churchill, américaine de naissance par son mariage elle devint Lady Randolph Churchill. Jugée par la bourgeoisie locale comme une des belles femmes de l'époque elle était également connue pour sa frivolité. En 1880 elle donne naissance à son second fils John. A cette époque les époux churchill étaient séparés et les rumeurs circulent, les soeurs de Jennie pensent que le père de l'enfant serait Evelyn Star Boscawen 7e duc de Marlbourough.

 

                  Jennie_Churchill_with_her_sons

                                        Lady Randolph Churchill avec ses deux fils.

 

                    800px-Blenheim_Palace_2006_cropped

                      Le palais de Blenheim dans l'Oxfordshire où est né Winston Churchill.