Le régiment fut formé à la suite de plusieurs restructurations de l'armée britannique il vient de la fusion entre le 43rd Monmouthshire Regiment of Foot Light Infantry et du 52nd Oxfordshire Regiment of Foot Light Infantry. En 1881 il reçut son appelation définitive " Oxfordshire and Buckinghamshire Light Infantry plus généralement surnommé " Ox and Bucks ".

  Durant la 1ere guerre mondiale le régiment qui comportait un total de 17 bataillons, en envoya 12 en Europe, dont 6 qui servirent sur le front de l'Ouest, le régiment remporta 59 honneurs de guerre et quatre honneurs de batailles. Incorporé dans les rangs de la 5th Infantry Brigade/2nd Infantry Division britannique, le 2e bataillon des "Ox and Bucks" arrive en France en août 1914, faisant partie de la British Expeditionary Force et combattera pour la première fois a Mons, qui est le premier engagement des Britanniques de la Grande guerre. Par la suite les "Ox and Bucks" ont participé à toutes les batailles subsidiaires de la seconde bataille d'Ypres du 19 octobre au 22 novembre 1914. A la mi-novembre les Allemands tentent de capturer la ville en utilisant l'élite de la Garde Prussienne contre les Anglais, mais les "Ox and Bucks" conte-attaquent par le bois de Nonne Bosschen et défont les troupes adverses. Les hommes de l'Oxfordshire and Buckinghamshire Light Infantry participent à presque toutes les grandes batailles jusqu'à l'armistice de 1918, après sa signature les "Ox and Bucks" entrent en Allemagne passant la frontière à Malmedy. Lorsque la guerre se termine le régiment déplore la perte de 15,878 hommes. Plusieurs bataillons ont été engagés également dans les combats en Mésopotamie (devenue l'Irak), en Macédoine, ainsi qu'en Russie où le 1er bataillon prend part à la guerre civile aux côté des Russes Blancs pour la lutte contre les bolchéviks en 1919.

   Arrivé en France en septembre 1939 avec le corps expéditionnaire britannique, les "Ox and Bucks" du 1er bataillon sont incorporés dans la 4e division et après s'être battu pour essayer d'arrêter les armées allemandes il durent se replier sur Dunkerque en mai pour être évacués sur l'Angleterre au cours de l'opération Dynamo. En 1940, le régiment lève 9 bataillons qui serviront tout au long du conflit sur tous les fronts: France, Italie, Birmanie, Pays-Bas et Allemagne. En 1941, le 2e bataillon fut rattaché à la 1st Airlanding Brigade/1st Airborne Division, puis à partir de 1943 il est affecté à la 6th Airlanding Brigade de la 6th Airborne Division. Le 6 juin 1944, le major Howard commandant le 2e Ox and Bucks parvient à s'emparer et tenir le pont de Bénouville, tandis que le 1er est engagé dans les opérations britanniques pour la prise de Caen. Après la capitulation allemande en Europe, certains bataillons ont continués à servir en Birmanie et en Palestine. A la fin de seconde guerre, le régiment déplore la perte de 1 408 officiers et hommes de rang. En novembre 1958, le régiment est de nouveau restructuré et change de nom, pour être rebaptisé 1st Green Jackets, le lieutenant-colonel Andrew Martin eut le privilège d'être le dernier commandant de l'Oxfordshire and Buckingham Light Infantry.

 

              oxfordshire_and_buckinghamshire_light_infantry

                                                 Insigne régimentaire.    

              2nd_Ox_&_Bucks,_Nonne_Bosschen

Tableau de William Barnes Wollen représentant la contre-attaque des Ox and Bucks dans le bois de Monne Bosschen face à la Garde Prussienne le 11 novembre 1914. (Willian B. Wollen / Public Domain).

                            Q_057205

Soldats de l'Oxfordshire and Buckinghamshire Light Infantry au repos dans le secteur d'Ypres en 1917. ( Imperial War Museum). 

 

           

             Pic_Jeep

En Angleterre quelques jours avant le débarquement de Normandie, des soldats du régiment chargent une jeep dans un planeur Horsa.

 

                    Howard

Le major John Howard, commandant le 2e bataillon des Ox and Bucks qui s'empare du pont de Bénouville dans les premières heures du 6 juin.

 

              Pegasus_Bridge

Le pont de Bénouville quelques jours après le débarquement. En arrière plan on distingue les carcasses des planeurs Horsa qui ont servis aux hommes du major Howard pour son attaque surprise le 6 juin.

                       2nd_Ox_and_Bucks

Trois hommes du 2e bataillon posent pour la photo quelques jours après le 6 juin. Au centre le capitaine Brian Priday qui participa à l'attaque du pont de Ranville, (Horsa Bridge) qui décédera de ses blessures reçuent au visage le 12 juin. Aucun des deux autres soldats ne survécurent à la guerre.

 

                             Oxfordshire_and_Buckinghamshire_Light_Infantry

Les uniformes des hommes des 1er et 2e bataillons sont ceux des troupes aéroportées auxquelles ils sont rattachés.