14/01/12

Les Normands et leurs libérateurs

6 juin 1944, les armées alliées s'élancent à l'assaut des côtes normandes, obligeant dés lors les Allemands à se battre sur deux fronts. Pour la population civile qui depuis déjà près de cinq ans subi le joug de l'occupant, l'opération Overlord fait renaître l'espoir de regagner la liberté. Même si en général les nouveaux arrivants sont plutôt bien acceuillis, il arrive que dans certains cas l'acceuil soit plus mitigé, du fait des destructions occasionnées par les combats. Pendant l'été 1944, les Normands pris dans la tourmente... [Lire la suite]
Posté par Pascal du 38 à 11:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

14/01/12

Général sir Miles Christopher Dempsey. 2nd British Army

      Miles Dempsey est né le 15 décembre 1896 dans le comté de Cheschire, il est descendant direct des O'Dempsey de    Clanmalier une famille d'aristocrates irlandais dont l'histoire remonte à l'un des premier roi d'Irlande du IIe siècle de notre ère. Un de ses ancêtre à quitter l'Irlande à la fin du XVIIe siècle. Il commence par étudier à l'école de Shrewsbury, avant d'entrer au Royal Military College de Sandhurst qu'il quitte diplomé en 1915. Dempsey rejoint le Royal Berkshire... [Lire la suite]
Posté par Pascal du 38 à 10:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
14/01/12

Fieldmarechal Bernard Law Montgomery. 21e Groupe d'armée

  Fils d'un évêque anglican, et d'une mère plutôt autoritaire, Bernard L. Montgomery est né à Londres le 17 novembre 1887. Il suit des études à la St Paul's School avant d'entrer à  l'académie militaire de Sandhurst. En 1908 il s'engage dans le Royal Warwickshire Régiment. Il passe quelques temps en Inde, avant d'être envoyé en France au début de la première guerre mondiale où il sera blessé assez grièvement. Il fait son retour sur le front en 1916 et à la fin du conflit il est devenu chef d'état-major de la 47th... [Lire la suite]
Posté par Pascal du 38 à 09:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
14/01/12

Général Charles de Gaulle. L'homme de Londres, leader de la France libre.

  Bien que né à Lille le 22 novembre 1890, Charles de Gaulle réside avec ses parents Henri et Jeanne à Paris au 15 avenue de Breteuil. Son père est professeur de lettres, histoire et mathématiques au collège de l'Immaculée-Conception de Paris, dirigé par des Jésuites. Charles est le troisième enfants du couple et après lui deux garçons vont naitres.   Charles fait une partie de ses études primaires à l'école des Frères des Ecoles chrétiennes de la paroisse Saint-Thomas-d'Aquin. Par la suite il poursuivra ses... [Lire la suite]
Posté par Pascal du 38 à 09:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
14/01/12

Colonel Hans von Luck. Kampfgruppe von Luck/21e Panzerdivision

   Hans-Ulrich von Luck und Witten, de son nom complet, et né le 15 juillet 1911, à Flensburg dans la province du Schleswig-Holstein, au sein d'une famille prussienne avec des vieilles racines militaires remontant au XIIIe siécle. Le 1er avril 1917, von Luck entre à l'école  monastique de Flensburg, où il étudie les langues classiques comme le grec et le latin, ce qui l'aida beaucoup pour la compréhensions des langues étrangères, Au fil des mois il posséde une parfaite maitrise de l'Anglais, du Français et du... [Lire la suite]
Posté par Pascal du 38 à 08:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
14/01/12

Generalmajor der Waffen SS Kurt Meyer. 12e SS-Panzerdivision "Hitlerjugend".

   Kurt Adolf Wilhelm Meyer est né le 23 décembre 1910, à Jerxheim, dans le duché de Brunswick, fils d'un ouvrier et d'une mère sans    emploi. Alors qu'il suit des études commerciales, la mort de son père l'oblige à les arrêter pour subvenir aux besions de sa famille. En 1929 il trouve un emploi dans une compagnie minière et peu  après entre dans la police de Mecklembourg, devenant un adherant du N.S.D.A.P. (Parti nazi) en 1930. L'année suivante il intègre la 22e SS-Standarte de Schwerin, puis le 15... [Lire la suite]
Posté par Pascal du 38 à 08:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

09/01/12

C-47 "Skytrain ou "Dakota".

  Appareil lancé au début des années 1930, par la socièté américaine Douglas Aircraft Company, le DC-3A vole pour la première fois le 17 décembre 1935. Conçu pour offrir plus de confort que son prédécesseur le DC-2, il est destiné au transport de passagers en plein essort. Intéressée, l'armée qui entrevoit les possibilitées que l'appareil pourrait lui apporter passe commande au constructeur américain. Douglas Aircraft Company développe une version militaire du DC-3A, rebaptisée "C-47 Skyrain", dont le premier... [Lire la suite]
Posté par Pascal du 38 à 09:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
09/01/12

Le bilan de la première journée.

  A l'issue de la première journée, le bilan est plutôt bon. Les cinq plages sont toutes sécurisées, les troupes ont bien progressées à l'intérieur des terres, Bayeux est presque aux mains des Alliés, en revanche Caen et l'aérodrome de Carpiquet qui selon les prévisions devaient tomber le 6 juin sont toujours tenus par les Allemands. Les batteries de Crisbecq continuent toujours de tirer sur la flotte et à la Pointe du Hoc les Rangers subissent toujours des contre-attaques. En outres les Alliés ne disposent pas... [Lire la suite]
Posté par Pascal du 38 à 07:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
09/01/12

Les Britanniques font sauter les ponts sur la Dives.

    Le major Tim Roseveare du 3rd Parachute Squadron Royal Engineer de la 6th Airborne britannique se prépare pour sa mission de destruction du pont routier de Troarn. Il ne dispose que d'une jeep médicale et d'une remorque contenant 900 kilos de plastic et 45 charges d'explosif qu'un planeur vient d'apporter. Le véhicule prend alors la route, le major Roseveare monte dans l'attelage jeep-remorque, accompagné d'un lieutenant et de sept hommes. Tous les neufs sont juchés sur les explosifs placées dans... [Lire la suite]
Posté par Pascal du 38 à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09/01/12

Le saut des parachutistes

     Les bancs de nuages que les météorologues ne pouvaient pas prévoir, s'étendaient sur les routes d'approche des deux divisions américaines:  Les pilotes éloingnèrent instinctivement  leur avion des autres, horizontalement et verticalement, de sorte que les formations furent rompues et après quelques minutes de vol beaucoup se retrouvèrent isolés. << Quand nous sommes sortis des nuages, raconte le lieutenant Harold Young du 326e régiment du génie parachutiste, nous étions tous seuls. Je me... [Lire la suite]
Posté par Pascal du 38 à 06:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]