Né le 30 octobre 1894 à Eisenach, von Schlieben intègre l'armée prussienne en août 1914 et sera accepter pour suivre la formation d'officier. Il est tout d'abord affecté au bataillon de formation et de remplacement du bataillon de gardes à pied. En setembre 1914, il termine son instruction militaire de base et rejoint le front où il est blessé treize jours plus tard. Au printemps 1916 il prend le commandement d'une compagnie dans un régiment d'infanterie et sera promu la même année adjudant du régiment et officier d'ordonnance. De nouveau blessé en novembre 1916, il regagne son poste en janvier 1917.

  Durant la campagne de 1940, il commande le régiment de la 1ere Division blindée, jusqu'en août, après la capitulation de la France, von Schlieben prend le commandement du 108e régiment de la 14e Panzerdivision basée en France. a partir de juin 1942, il commandera une brigade de la 4e Division, mais cette unité sera complétement anéantie en février 1943 dans le secteur de Stalingrad et von Schlieben va se retrouver affecté à la 208e Division d'infanterie toujours sur le front de l'Est. En avril 1943, il passera au commandement de la 18e Panzerdivision qui à été déployée sur le front Est, mais elle est dissoute après les pertes importantes lors de la bataille de Koursk. En octobre 1943 Karl von Schlieben est mis en réserve jusqu'en décembre où il est placé à la tête de la 709e Division en Normandie. cette unité est utilisée comme force d'occupation en France et en garde contre des raids alliés et d'invasion. La Division est déployée sur le littoral normand, elle se retrouvera par conséquent en première ligne pour le débarquement allié du 6 juin 1944. Après la coupure en deux du Cotentin par les forces américaines, les restes de la 709e Division sont piégés à Cherbourg, dos à la mer, sans espoir de fuite.

  Le général von Schlieben est nommé commandant de Cherbourg, le haut-commandement allemand avait désigné la ville en tant que "forteresse", Hitler avait stipulé de défendre la place forte jusqu'au dernier homme, mais le 22 juin le général Collins lance l'assaut et la résistance ennemie reste vive, on se bat de partout dans la ville, lentement les Américains parviennent à chasser les Allemands des bunkers et des blaukhaus. Le 26 le Fort du Roule dominant la ville est pris mettant fin à toute action organisée des défenseurs, certaines unités vont encore résister jusqu'au 1er juillet. Le général von Schlieben et le contre-amiral Walter Henneke se rendent aux général Manton S. Eddy de la 9th Infantry Division, au château de Servigny où les deux officiers signent la reddition de la ville, face au général Joseph Collins commandant le VIIe corps américain. Cependant les Allemands, conscients que le port était l'enjeu de la bataille avaient sabotés les installations portuaires pour en retarder son utilisation par les Alliés.

  Le 9 août 1944, le général von Schlieben est transféré au camp de prisonniers de Island Farm dans le pays de Galles et sera maintenu en captivité jusqu'au 7 octobre 1947. A sa libération, il retourne en Allemagne, pour retrouver sa femme Elenor et ses six enfants, ils s'installent à Giessen où l'ancien officier meurt le 18 juin 1964 à 79 ans.

KWVS

 

7c-208PU-Schlieben-surr-copy-unclr

                   Le général von Schlieben vient de se rendre au général américain Manton S. Eddy.

72512252

Château de Servigny, le contre-amiral Walter Henneke (de dos à gauche) et le général von Schlieben commandant la place de Cherbourg vient de signer la reddition de la ville devant le général Collins commandant le VIIe corps américain.