Elle est constitué en mars 1941 dans le Yorkshire, après la prise de conscience des Britanniques de l'importance de l'arme blindée, suite aux succès rencontrés par les Panzer allemands au début de la seconde guerre. Son entrainement et sa formation est confié au major-général Percy C. Hobart, qui connait bien les unités blindées. Il occupe le poste du 9 mars 1941 au 22 février 1942, puis du 17 mai 1942 au 15 octobre, le major-général Brocas Burrows  lui succède. A partir de 1942, la 11e reçoit du matériel neuf. Le 6 décembre 1943, le jeune major-général George Philip Roberts remplace Burrows à la tête de la division. Sous les ordres du 21e Groupe d'armée britannique, la 11th Armoured Division débarque sur la plage de Juno le 13 juin 1944. Elle connait son baptème du feu, le 27 juin au cours de l'opération Epsom, dans le secteur de l'Odon la 11e s'engouffre dans le "Couloir des Ecossais" que la 15th division avait précédemment ouvert et parvient à prendre des ponts à Grainville et Colleville, puis pousse jusqu'à la côte 112. Elle y reste jusqu'au 30 juin, date à laquelle le général Miles Dempsey chef de la 2nd British Army craignant une grande contre-offensive ordonne son repli.

  Engagée le 18 juillet pour l'opération Goodwood, la 11e DB s'élance le matin et doit contourner Caen par l'Est pour faire une percée en direction de Falaise, mais malgrè une progression rapide est finalement stoppée sur la crête de Bourguebus où elle subie des pertes importantes. Le lendemain elle réussi à prendre les villages de Soliers et Hubert-la-Folie, mais son élan de la veille est brisé, avec 200 chars et une bonne partie de ses effectifs perdus, la 11e division est retirée du front le 20 juillet et mise au repos. Réorganisée, elle repart au combat le 30 juillet et participe à l'opération Bluecoat en progressant rapidement en direction du sud, prend Saint-Martin-des-Besaces et un pont sur la Souleuvre pour déboucher sur les arrières des Allemands. Le 1er août la 11e libère le Beny-Bocage puis progresse au sud, avec le concours des 15th ID et des éléments de la Guards, elle repousse une contre-attaque de la 9e SS-PzDiv Hohenstaufen le 5 août. Ensuite la 11e DB est rattachée au XXXe Corps du général Brian Horrocks et fait route vers l'Est, suivant les Allemands qui battent en retraite après l'échec de l'offensive de Mortain. Le 17 août elle libère Flers, puis se dirige vers Putanges, le 19 août elle repousse les Allemands au nord d'Argentan. Le 23, la 11e Division libère L'Aigle et traverse la Seine cinq jours plus tard.

  En septembre on retrouve la division à Amiens le 1er qu'elle libère après une marche nocturne et trois jours plus tard libère Anvers. Le 9 septembre elle traverse le Canal Albert jusqu'au 12 où elle nettoie les poches de résistances entre le canal et la Meuse, puis mise au repos. Lorsque l'opération Market Garden débute le 18 septembre 1944, la 11e DB est chargée de la sécurisation du flanc droit, progressant sur deux colonnes et rejoint les parachutistes américains de la 101st Airborne à Nuenen. Début octobre, l'unité reçoit l'ordre de l'élimination des zones de résistances allemandes à l'ouest de la Meuse, mais après un début plutôt prometteur, l'acharnement ennemi force les Britanniques à repousser  l'attaque à plus tard. Une nouvelle attaque démarre le 22 novembre, la 159th Brigade progresse jusqu'à Horst avant d'être relevée par la 15th Infantry Division écossaise, le 30 la 11e prend d'assaut la forteresse de Broekhuizen âprement défendu par des parachutistes allemands qui infligent des pertes considérables, avant de capituler le 5 décembre. La 11e est placée en repos début décembre près d'Ypres et commence à toucher de nouveaux chars "Comete" armé d'un canon de 77 capables d'engager les panzer ennemis à longue portée. La dotation en nouveaux blindés n'est pas encore achevée lorsque se produit l'offensive allemande des Ardennes et la 11e Arm/Div doit rejoindre le front de toute urgence pour tenir une ligne de défense le long de la Meuse entre Namur et Givet. Le 24 décembre ses positions avancées parviennent à détruire des blindés de la 2e SS-PzDiv "Das Reich" à l'Est de Dinant, et à partir du 26, les Allemands commencent à évacuer, après avoir repoussé les ennemis au-delà de Celle, la 6th Airborne Division prend la relève, seule la 29e Brigade de la 11e DB reste pour fournir un appui feu aux parachutistes. Elle repousse les Allemands à Bures  et Wavreille du 3 au 7 janvier 1945, avant d'atteindre Grupont le 9 et enfin placée en repos le lendemain à Ypres. Le 17 février la 159th Brigade est rappelée sur la ligne de front pour apporter son soutien aux forces alliées engagées en Rhénanie. L'infanterie de la 11e DB reçoit la mission de s'emparer de Gochfortzberg au sud de Udem, puis percer la ligne Schlieffen prendre Sonsbeck, pour soutenir les 2e Corps canadien qui avançait vers Hochwald par le nord. La Brigade attaque le 26 février dans des conditions difficiles Gochfortzberg tombe le 28 et Sonsbeck le 3 mars. La division est restée en réserve jusqu'à sa traversée du Rhin le 28 mars à Wesel en direction de la rivière Weser, malgrè les poches sporadiques de résistance, elle atteint Gescher le 30 mars dans la soirée. Le 3rd Royal Tank Regiment arrive à la rivière Ems à Emsdetten, puis atteint le canal Dortmund-Ems le lendemain.

  La 11e DB traverse le canal le 1er avril, puis est furieusement engagée sur les hauteurs de la fôret de Teutoburg, les villages de Brochterbeck et Teklenberg sont pris mais à un prix élevé. Plus à l'Est les collines boisées ont été défendues par des compagnies de sous-officiers qui ont contre-attaqués violemment le 3rd Monmouthshire, qui fut appuyé plus tard par la 131e brigade d'infanterie de la 7e DB. Le 3rd Monmouthshire fortement affaibli lors des campagnes précédentes sera remplacé par 1st Cheshire. La division poursuit sa route en direction du canal d'Osnabruck qui le traverse par un pont capturé puis se dirige vers la Weser ses principaux éléments atteignent le secteur de Stolzenau le 5 avril. Une semaine plus tard la division libère le camp de concentration de Bergen-Belsen, un accord local avec les Allemands permet de considérer les abords du camp en zone franche, et les combats se portent au nord. Le 18 avril la 11e DB atteint l'Elbe près de Lüneburg. Le 30 avril la division se lance à l'assaut une dernière fois, elle traverse l'Elbe à Artlenburg, devant le peu de résistance qu'elle rencontre, le 2 mai, la division occupe Lübeck, puis Neustadt le lendemain. Elle fini la guerre en patrouillant dans les environs, et capture près de 80 000 prisonniers dont 27 généraux. Après la capitulation la division fait partie des forces d'occupation de l'Allemagne dans la province du Schleswig-Holstein, puis le 23 mai participe à la capture des membres du gouvernement de l'amiral Dönitz (successeur d'Adolf Hitler) à Flensburg. Les pertes de la division subies sur le front d'Europe du nord s'élèvent à 1 820 tués et 8 000 bléssés. La 11th Armoured Division est dissoute en janvier 1946, puis reformée en 1950, avant que ses éléments soient intégrés dans la 4th Infantry Division en 1956.

245px-11th_Armoured_Division_(United_Kingdom)_Insignia_svg

                 Le "Black Bull" (Taureau noir) insigne dont la paternité est due au major-général Percy Hobart. (noieraieri).

 

genera4

Le major-général Percy C. Hobart (1885-1957), grand spécialiste des unités blindées, il commandera notamment la 79th Armoured Division, également inventeur de génie, c'est lui qui mit au point les fameux engins spéciaux de débarquement, plus connus sous le sobriquet de "Hobart's Funnies". Il était le beau-frère du maréchal Bernard L. Montgomery. (Tanner (Lt) War Office official photographer).

The_British_Army_in_the_Normandy_Campaign_1944_B9183

Le major-général George Philip Bradley Roberts (1906-1997), il prend le commandement de la 11e Division à 37 ans. Photographié dans son White scout-car de commandement le 15 août 1944 en Normandie. (Laing (Sgt) n°5 Army Film & Photographic Unit ).

Sherman_tank_of_29th_Armoured_Brigade,_11th_Armoured_Division,_in_Normandy,_11_July_1944__B6980

Blindé Sherman de la 29th Armoured Brigade / 11th Arm-Div en Normandie le 11 juin 1944. (Laing (Sgt) n°5 Army Film & Photographic Unit).

Operationepsom

Un transporteur de munitions de la 11th Division explose, après avoir été touché par un obus de mortier allemand, pendant l'opération Epsom. (Sergeant Laing no 5 Army Film & Photographic Unit).

sans-titre

                                                 Servants d'un mortier 2 pouces de la 159th Brigade.

73052411

                Sherman de la division franchissant la ligne de départ de l'opération Goodwood.

,_commanding_11th_Armoured_Division,_with_Brigadier_Roscoe_Harvey_of_29th_Armoured_Brigade,_and_a_Sherman_command_tank,_Normandy,_15_August_1944__B9184

                   Normandie 1944, le général Roberts (à droite) en compagnie d'un officier tankiste.

Challenger_and_Cromwell_tanks_Flers_Aug_1944_IWM_B_9331

                         Chars Challenger et Cromwell dans le secteur de Flers. (IWM).

dv11brit_3

Libération de Flers le 17 août 1944, des chars de la 11th Armoured Division entrent dans la ville en ruines après les bombardements qui ont précédés sa libération. On peut noter la présence de maquisards parmi la foule (IWM).

dv11brit_4

           Vernon, 28 août 1944, un Sherman "Firefly" de la division traversant la Seine. (IWM).

77197

         Pendant son avance en Allemagne, la 11th Arm/Div britannique libère le camp de concentration de Bergen-Belsen.

Comet_tanks_of_the_2nd_Fife_and_Forfar_Yeomanry,_11th_Armoured_Division,_crossing_the_Weser_at_Petershagen,_Germany,_7_April_1945__BU3200

Char "Comete" du 2nd Fife & Forfar Yeomanry /11th Arm-Div traversant la Weser à Petershagen (Allemagne) le 7 avril 1945. (Laing (Sgt) n°5 Army Film & Photographic Unit).

dv11brit_10

         La reddition de l'amiral Karl Dönitz avec son état-major à Flensburg le 23 mai 1945. (IWM).