La création du bataillon intervient le 1er juillet 1942, à cette époque l'armée canadienne ne disposait pas encore d'unités aéroportées. Il sera calqué sur le modèle britannique et sur la base du volontariat. Une fois constitué, le bataillon part aux Etats-Unis en Géorgie à l'Airborne School de Fort Benning pour se former aux techniques du parachutisme, avant de retourner dans l'Ouest du Canada à Camp Shilo dans la province du Manitoba. Pour obtenir le brevet de parachutiste, les recrues doivent effectuer un minimum de 5 sauts depuis un avion. En 1943 le bataillon canadien est rattaché à la 6th Airborne Division britannique en vue de la préparation du débarquement allié en Europe. Après son arrivée en Grande-Bretagne, en été 1943, il est placé sous le commandement de la 3e Brigade parachutiste, commandée par le brigadier James Hill, aux côtés des 8th et 9th Battailon britanniques.Ils sont basés au camp de Carter Barrack à Bulford dans les environs de Salisbury.

  l'entrainement se poursuit, il est impitoyable et très exigeant. Il doit développer la forme physique et mentalale des combattants, il faut entre autre que chaque bataillon puissent maximiser les ressources et maintenir l'organisation des unités, étant donné la taille restraintes des bataillons aéroportés  (environ 500 hommes). Les soldats participent à de fréquents exercices de combat, et doivent assimiler le fonctionnement de plusieurs armes y compris celles de l'ennemi. De août à septembre 1943, ils courent 8km tous les matins, l'entrainement se termine par un test que chaque bataillon doit obligatoirement réussir: une marche de 80km avec l'équipement en moins de 18 heures. Les parachutistes canadiens y parviennent avec succès le 19 novembre . De novembre 1943 à avril 1944, le 1st Battalion participe à de grands exercices pour simuler un débarquement sur la côte française. Le 26 avril, les parachutistes canadiens sont transférés au camp de transit de Down Apney où il va resté confiné jusqu'au Jour J.

  Le 1st Canadian Parachute Battalion est largué dans la nuit du 5 au 6 juin sur le flanc Est du secteur de débarquement, mais se retrouve éparpillé à cause des conditions météorologiques. Cependant les paras canadiens parviennent à couper deux ponts à Varaville et Robehomme sur la Dives et la Divette, protèger le flanc gauche du 9th Battalion du lieutenant-colonel Terence Otway lors de son attaque de la batterie allemande de Merville, puis à prendre une position stratégique à une croisée de chemins à Le Mesnil. Tous les objectifs qui leur avaient été attribués sont remplis. Plus tard le 1st Battalion sera engagé dans des opérations terrestres pour le consolidation de la tête de pont et de l'avance des troupes alliées vers la Seine. Lors de Bataille de Normandie, le 1er bataillon enregistre 385 tués, blessés ou capturés sur un effectif de départ de 28 officiers et 588 hommes. Il est retiré du front le 6 septembre 1944 pour retourner en Grande-Bretagne au camp de Bulford afin de s'y réorganiser et s'entrainer.

  Il est de nouveau opérationnel en décembre 1944 et le jour de Noël, le 1er bataillon embarque dans un navire qui doit le conduire en Belgique. Puis du 22 janvier au 19 février 1945, il maintient une position alliée sur la Meuse au Pays-Bas près de Roermond. Le 23 mars lors de l'opération Varsity (la traversée du Rhin), le 1er bataillon se retrouve incorporé au XVIIIe Corps aéroportée américain, cette importante force regroupant une grande quantité de parachutistes et de planeurs, doit prendre et tenir une région boisée qui domine le secteur où le gros des forces alliées traversera le fleuve. Ils devront ainsi empêcher l'artillerie allemande de stopper le passage et de bloquer d'éventuels renforts venant de l'Est. Les Allemands se défendent âprement et le 1er bataillon canadien subit des pertes importantes.

  Par la suite la 6th Airborne Division reçoit l'ordre de progresser sur les plaines du nord de l'Allemagne vers la Mer Baltique, avec la 2nd British Army. Que se soit à pied ou monté sur des véhicules, le 1er bataillon canadien franchi les défenses ennemies et traverse le canal Dortmund-Ems à Ladbergen, la rivière Weser près de Celle, puis l'Elbe à Lauenbourg. Le fleuve pasé les Allemands n'opposent guère de résistance et se rendent le plus souvent. Le brigadier James Hill fait forcer le pas pour arriver à Wismar sur la mer Baltique avant les Russes. Les Canadiens sous le commandement du lieutenant-colonel Fraser Eadie entrent dans Wismar le 2 mai 1945, quelques heures seulement avant l'Armée Rouge, avec laquelle ils établissent le contact. Six jours plus tard la guerre en Europe se termine.

  Le 1er bataillon regagne le Canada en juin 1945. Les hommes disposent de 30 jours de congés, après quoi ils doivent se présenter à Niagara-on-the-Lake en Ontario, pour une mission en outre-mer sur le théâtre du Pacifique. Mais avec la capitulation du Japon peu après les parachutistes canadiens n'auront plus aucune mission et les hommes sont transférés dans des unités permanantes ou retournent à la vie civile.

 

*** Sources Centre Juno***

67

Insigne du bataillon. (into-the-clouds-e-monsite.com).

fraser

Lieutenant-colonel Fraser Eadie commandant le 1st Canadian Parachute Battalion. (Library and Archives Canada).

arms_land_para_1

Tour de 75 mètres destinée à la formation du saut en parachute de Fort Benning. (Photo by Ed Smith. Department of National Defence / National Archives of Canada. PA-41396.).

a1791512

Parachutistes canadiens à l'entrainement. (into-the-clouds-e-monsite.com).

12

Avant le débarquement le brigadier James Hill passe en revue le 1st Canadian Parachute Battalion.

para can

L'uniforme de combat du parachutiste canadien, identique à celui des Britanniques. (airbornw2.skyrock.com).

arms_land_para_3

Des hommes du 1st Battalion sur un char Churchill en avril 1945. (Photo by Charles H. Richer. Department of Defence / National Archives of Canada. PA-142610).

PA-150930lg

A Wismar en mai 1945, le contact est établi entre le 1st Battalion et l'armée russe. (Photo by Charles H. Richer. Department of National Defence / National Archives of Canada PA-150930)