Les oléoducs PLUTO étaient reliés à des stations de pompages disséminées sur la côte britannique. Ces installations se devaient d'être discrètes pour échapper à la vue des avions de  reconnaissances allemands. Elles furent maquillées en fermes, garages automobiles où usines de crèmes glacées. En Angleterre les oléoducs PLUTO  étaient alimentés par un reseau de 1600 km  d'oléoducs, pour acheminer le carburant depuis les ports de Bristol ou Liverpool. En  Europe les canalisations suivront les Armées alliées jusquà ce quelles atteingnent le Rhin. En janvier 1945, 300 tonnes de carburant étaient pompés chaque jour vers la France et en mars ce sont 3 000 tonnes qui traversèrent la Manche en destination du front. A la capitulation allemande le 8 mai 1945, un total de 781 millions de litres d'essence ont été acheminées aux forces alliées. Ces installations apporteront une aide importante, jusqu'à ce que de nouvelles stations permanentes soient créés et les oléoducs PLUTO restèrent en activité au lendemain de la guerre. Avec les ports Mulberry assemblés immédiatement après le D-Day, les oléoducs PLUTO seront considérés comme un des meilleurs exemples du génie militaire de l'histoire. Les olèoducs " HAIS" et "HAMEL" seront les précurseurs de tous les tubes flexibles utilisés pour le developpement des plateformes pétrolières.

 

                   394px-Lord_Mountbatten_Navy_Allan_Warren

                       Lord Louis Mountbatten qui fut à l'origine du projet Pluto.

 

 

                      tuyau

                       Une coupe d'un tuyau avec plusieures couches enroulées. 

 

 

               comunDrum

               Une bobine "ComunDrum" sur laquelle étaient enroulées les tubes. 

 

 

        manche

                               Une bobine est tractée en direction de la France.

 

                           bobine

                                    Les tubes en cours d'installation sur une bobine.

 

                    bobine 2

       Cette vue est impressionnante, elle permet de se faire une idée sur la taille d'une bobine "ComunDrum".

 

                canal

  Des canalisations dans la région de Port-en Bessin. (Conseil Régional de Basse-Normandie/ National Archives USA).

 

                   canal2

  Un soldat américain travaillant sur les canalisations. (Conseil Régional de Basse-Normandie/ National Archives USA).