6 juin 1944, le capitaine John H. Miller débarque avec ses hommes sur la plage d'Omaha Beach dans le secteur "Green Dog" . Ses hommes doivent lutter pour pouvoir sortir de la plage où règne le carnage. Après la bataille Miller reçoit une autre mission qui vient directement de l'état-major, retrouver et ramener le soldat James Françis Ryan dont les trois frères viennent d'être tués au combat , 2 en Normandie et un en Nouvelle-Guinée. Le défi est de taille puisque Ryan qui sert dans les rangs de la 101st Airborne Division, se trouve quelque part derrière les lignes ennemies et personne ne sait s'il est encore vivant.

  Miller rassemble un commando de plusieurs de ses hommes et commence sa quête. Au fil du film deux soldats sont tués et les questions commencent à se poser - arriveront-ils à retrouver ce Ryan parmi le carnage qui sévit tout autour d'eux? , mais surtout est-ce que la vie du soldat Ryan vaut celle des hommes qui sont morts pour le retrouver ?. Lorsque Miller rencontre enfin le parachutiste il lui annonce la mort de ses trois frères et lui dit que sa mission consiste à le ramener à l'arrière avant d'être renvoyé aux USA. Mais le jeune soldat refuse de quitter ses compagnons, devant ce fait Miller se voit contraint d'aider le groupe de parachutistes à défendre un pont dans un village où une attaque allemande se prépare. A l'issue du combat presque tous les hommes du commando sont morts à l'exeption de deux (Reiben et Upham). Miller lui-même mortellement blessé dit à Ryan juste avant de succomber qu'il doit vivre sa vie de façon exemplaire pour que le sacrifice de ceux qui sont morts pour le sauver ne soit pas vain. Bien des années plus tard James F. Ryan revient avec sa famille en Normandie se receuillir sur la tombe du capitaine Miller au cimetière de Colleville-sur-Mer.

  *  Titre en français:  Il faut sauver le soldat Ryan.

  *  Titre original: Saving Private Ryan.

  *  Réalisateur: Steven Spielberg.

  * Sénario: Robert Rodat.

  * Musique: John Williams.

  * Production: Steven Spielberg, Ian Bryce, Mark Gordon et Gary Levinsohn.

  * Société de production: Dreamworks SKG (USA et Canada), Paramount Pictures (International).

  * Lieux de tournage: France, Grande-Bretagne et Irlande.

  * Budget: 90 000$.

  * Recettes américaines: 216 540 909$.

  * Box-office français: 4 143 325 entrées.

  * Durée: 162mn.

  * Sorties: USA 24 juillet 1998.

                France: 5 septembre 1998, Festival du cinéma américain de Deauville.

                France: 30 septembre au cinéma.

 

  Acteurs

  * Tom Hanks: Capitaine John H. Miller (VF Jean-Philippe Puymartin).

  * Tom Sizemore: Sergent Michael Horvath (VF Renaud Marx).

  * Edward Burns: Soldat  Richard Reiben (VF Ludovic Baugin).

  * Matt Damon: Soldat  James Francis Ryan (VF Damien Boisseau).

  * Barry Pepper: Soldat  Daniel Jackson (VF Emmanuel Garijo).

  * Adam Goldberg: Soldat  Stanley Mellish  (VF Luc Boulad).

  * Vin Diesel: Soldat  Adrian Caparzo (VF Lionel Mellet).

  * Giovanni Ribisi: Infirmier Irvin Wade (VF Damien Witecka).

  * Jeremy Davies: Caporal Timothy E. Upham (VF Mathias Kozlowski).

  * Ted Danson: Lieutenant Fred Hamill (VF Robert Guimard).

  * Bryan Cranston: Colonel Bryce (VF Pierre Dourlens).

  * Dennis Farina: Lieutenant-colonel Anderson (VF Michel Fortin).

  * Paul Giamatti: Sergent Hill (VF Daniel Lafourcade).

  * Harve Presnell: Général George C. Marshall (VF Pierre Hatet).

 

  A sa sortie au cinéma, le film à reçu de bonnes critiques, notamment pour les scènes de combat. Pour se préparer à leurs rôles certains acteurs ( Tom Hanks, Edward Burns, Barry Pepper, Vin Diesel et Govanni Ribisi), ont dû suivre un entrainement militaire de plusieurs jours reproduisant les conditions de vie des soldats pendant la campagne de Normandie. A l'origine Steven Spielberg souhaitait tourner la majeure partie des scènes extérieures du film sur les lieux même de la bataille, mais devant le refus des autorités locales, la plupart sont tournées en Irlande. La seule scène autorisée fut celle du début et de fin au cimetière amérivain de Colleville-sur-Mer. Dans celle-ci on aperçoit un homme vétu d'un blaser bleu foncé et un calot noir, il s'agit d'un réel vétéran américain Philippe Jutras, il avait débarqué sur Utah Beach six semaines après le Jour J. comme officier de réserve dans la 82nd Airborne Division. En 1973 il décide de revenir sur les terres de ses ancêtres et s'installe à Sainte-Mère-Eglise, après avoir épousé une Française il devient conservateur bénévole du musée des troupes aéroportées. il meurt en 2004 à l'hopital de Valognes des suites d'une chute dans son domicile de Sainte-Mère-Eglise.

  Le film comporte néanmoins quelques erreurs, certaines selon Spielberg sont volontaires pour renforcer l'aspect dramatique de certains moments de l'histoire, d'autres seraient dues au conseiller Dale A Dye dont l'expérience militaire et posterieure à la Seconde Guerre. Lors de la scène du débarquement, les hommes arrivent devant le point fortifié WN72 protégeant la sortie "Dog One", à Vierville-sur-Mer, cet édifice ne ressemble pas à l'original, il apparait à l'écran comme un poste d'observatoire avec une large embrasure d'où les mitrailleuses allemandes tirent, hors le véritable poste WN72 était équipé de canons.

  Dans la scène où Miller et ses hommes découvrent le planeur écrasé, le pilote raconte au capitaine que son appareil à été alourdi par deux plaques de blindage soudées sous le siège du copilote et c'est pour celà qu'il a décroché après son largage. Cette scène raconte l'histoire de la mort du général adjoint de la 101st Airborne, Don Pratt (son nom à été changé pour les besoins du film). Le pilote poursuit son récit en disant que le planeurs transportait 22 hommes, hors le modèle présenté est un Waco CG-4 qui ne peut contenir que 13 hommes, ou une jeep, ou un obusier.  Le village de Ramelle où se déroule la dernière partie du film est totalement fictif, de plus la rivière qui traverse le bourg est censé représenter le Merderet, mais en réalité cette rivière est beaucoup plus étroite et aucun pont de l'envergure de celui présenté dans cette scène n'a été construit pour la traverser. La présence du clocher du village juste après l'attaque allemande reste bien improbable, car les positions élévées étaient systématiquement détruites. Le char Tigre que l'on voit dans l'attaque de Ramelle et en fait un char russe T-34 maquillé, celà s'explique dans le fait qu'il est pratiquement impossible de trouver un Tigre en état de marche de nos jours. La scène ou le capitaine Miller tire à la Thompson à travers le fente de vision du conducteur est de la fiction car celle-ci était pourvue d'une vitre blindée.

  Faire apparaître deux chars Tigre face à des soldats américains en Normandie est une erreur. Au moment où se déroule l'action la seule unité allemande à disposer des ces blindés en Normandie était le Schwere SS-Panzer-Abteilung 101, qui combattait les Britanniques dans le secteur de Villers-Bocages, les chars du film portent les insignes de cette unité. La présence de la 2e SS-PzDiv "Das Reich" pendant la bataille de Ramelle est totalement inéxacte, car cette unité est engagé en Normandie qu'à la fin juin 1944, il aurait été plus juste de faire apparaitre la 17e SS-Panzer grenadier division "Gotz von Berlichingen". L'attaque de fin avec les deux avions P-51 Mustang reste fortement improbable. En 1944 ces appareils à long rayons d'actions étaient utilisés pour l'escorte des bombardiers alliés sur l'Allemagne et en attaque au sol rapprochée des troupes avec des bombes ou roquettes, hors ceux que l'on voit détruire les chars dans la bataille finale n'en possèdent pas, il leur reste que leurs mitrailleuses de 12,7mm ce qui est bien improbable pour stopper un blindé. A cette époque les appareils américains les plus courants  pour l'attaque au sol étaient les P-47 Thunderbolt.

                                1_168_1_L 

                                                            Affiche du film.

                                   Miller

                                        Capitaine John H. Miller (Tom Hanks).

                   21-g

La scène du débarquement fut salué par la critique comme étant une des meilleurs jamais réalisé, saisissante de réalisme.

                  14

                                 Le réalisateur Steven Spielberg et Tom Hanks.

                   spielberg

                                           Steven Spielberg pendant le tournage.

                    Ryan

                                                   Tom Hanks et Matt Damon.

           36795

                     Adrian Caparzo (Vin Diesel) et Stanley Mellish (Adam Goldberg).

               620

Daniel Jackson (Barry Pepper), tireur d'élite de la compagnie du capitaine Miller armé du fusil Springfield M1903.

           36830

                             Sergent Michael Horvath (Tom Sizemore).

           36823

Capitaine John Miller (Tom Hanks), Soldat James Ryan (Matt Damon) et Richard Reiben (Edward Burns). a noter que sur cette photo la couleur des rangers de Matt Damon n'est pas la bonne, les bottes des troupes aéroportées étaient en cuir marron.

                 3039

                   Daniel Jackson (Barry Pepper) et Timothy Upham ( Jeremy Davies). 

                 7547

             Matt Damon et Edward Burns juste avant l'attaque allemande de Ramelle.

               29-g

                         Le caporal Timothy Upham pendant l'attaque finale.